Le petit journal du pr0n: l'esclave des amazones numériques (et de marc dorcel..)
Le petit journal du pr0n
Informations et actualités cinématographiques
Ranger les imports DV Sony HDV par jour dans différents répertoires
Normalement, après imports de la caméra Sony HDV, vous vous retrouvez avec une multitude de fichiers .mov suivant cette nomenclature suivante: 'clip-yyyy-mm-dd hh;mm;ss.mov'. Pour ranger les fichiers rapidement dans des répertoires 'clip-yyyy-mm-dd', voici le script à lancer à la racine du répertoire où se trouve tous les fichiers HDV : #!/bin/bash /bin/ls *.mov | awk '{ print $1 }' | sort | uniq | while read splitter; do echo "SPLIT $splitter"; mkdir $splitter 2> /dev/null /bin/ls ${splitter}*.mov | while read filename; do(..)
2013
22:08
Ranger les imports DV Sony HDV par jour dans différents répertoires

Normalement, après imports de la caméra Sony HDV, vous vous retrouvez avec une multitude de fichiers .mov suivant cette nomenclature suivante: ‘clip-yyyy-mm-dd hh;mm;ss.mov‘.

Pour ranger les fichiers rapidement dans des répertoires ‘clip-yyyy-mm-dd‘, voici le script à lancer à la racine du répertoire où se trouve tous les fichiers HDV :

#!/bin/bash
/bin/ls *.mov | awk '{ print $1 }' | sort | uniq | while read splitter;
do
        echo "SPLIT $splitter";
        mkdir $splitter 2> /dev/null
        /bin/ls ${splitter}*.mov | while read filename;
        do
                echo "MOVE '$filename' to DIRECTORY '${splitter}'"
                mv "${filename}" "${splitter}/"
        done
done
2013
20:08
« Fichier manquant » dans la bibliothèque d’import dans Final Cut Pro

Après un import iMovie (ou autres), vous vous retrouvez avec une bibliothèque d’évènements qui comportent un symbole « warning » et les previews de vos rushes sont en rouges avec « Fichier manquant ».

Capture d’écran 2013-08-27 à 14.12.21

C’est simplement un petit défaut dans l’import de Final Cut Pro.

Pour cela, allez dans votre disque comportant vos rushes iMovie :

Capture d’écran 2013-08-27 à 14.14.22

Sélectionnez l’ensemble des fichiers comportant vos rushes (ici des .mov)

Capture d’écran 2013-08-27 à 14.15.36

Allez dans le répertoire « Final Cut Events », puis dans le répertoire correspond à votre évènement (ici « R13″), enfin déposez-les dans le répertoire « Original Media » :

Si vous revenez sur « Final Cut » et vous verrez que vos rushes seront maintenant visibles directement dans Final Cut.

Note pour ceux qui ont trop de rushes

Si vous avez trop de bibliothèques contenant des rushes, j’ai concocté un script pour une migration définitive entre iMovie et FinalCut.

Notice

  • Vous devez déjà commencer l’import des rushes entre iMovie et FinalCut via FinalCut
  • N’utilisez ce script que si vous voyez « Fichier manquant » dans vos bibliothèques
  • Les répertoires « iMovie Events » et « Final Cut Events » doivent être dans le même répertoire racine.
  • Le script ne déplace que les fichiers contenant les rushes, il ne va pas créer les bibliothèques adéquates, pour cela, utilisez l’import via FinalCut et finalisez l’import des fichiers manquants via ce script.
  • Ce script est un script shell, il n’y a donc pas d’interface graphique.
  • Ce script n’offre aucune garantie, à vos risques et périls: Pensez donc à faire un backup avant (je sais, je fais ouvertement peur :)

Pour l’utilisez, téléchargez-le et sauvegardez-le à la racine où se trouve vos deux répertoires « iMovies Events » et « Final Cut Events ».

Quand cela est fait, passez par le Finder. Vous devriez voir que l’icône est noir. Double-cliquez dessus, un terminal va s’ouvrir et va migrer vos rushes dans les bons répertoires.

Exemple :

Scanning .//Final Cut Events
Find rushes into 'R01' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R02' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R03' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R04' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R05' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R06' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R07' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R08' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R09' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R10' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R11' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R12' on your iMovie Libraries...
Find rushes into 'R13' on your iMovie Libraries...
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 10;40;36.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 10;40;36.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 10;41;31.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 10;41;31.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 10;47;59.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 10;47;59.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 10;48;30.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 10;48;30.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 10;55;41.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 10;55;41.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 11;53;43.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 11;53;43.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 11;54;11.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 11;54;11.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 11;54;22.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 11;54;22.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 11;54;37.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 11;54;37.mov'
Move './/iMovie Events.localized/R13/clip-2013-08-11 11;55;13.mov' => './/Final Cut Events/R13/Original Media/clip-2013-08-11 11;55;13.mov'

PS: Si en cliquant dessus, le fichier s’ouvre dans un éditeur de texte, rendez le script exécutable. Soit via « Lire les informations », soit via le Terminal « chmod +x migration_iMovie_FinalCut.csh »

2013
11:07
Répartition du financement des films d’initiative française en 2012

Capture d’écran 2013-07-02 à 11.06.05

2013
00:06
La numérisation des salles de cinéma via le CNC

Alors, puisque j’aime la rigueur des chiffres, j’ai fait un petit calcul sur la base des commissions d’attributions des aides pour la numérisation des salles de cinéma en France délivrées par le #CNC.

En tout et pour tout, 59.493.086 € ont été dépensé pour la numérisation de 957 salles de cinéma par le CNC.

Soit 60% du budget à la numérisation des salles de cinéma a été dispatché sur 957 salles en France déjà. (budget total: 100M€)

Année 2010 1.521.744 € 25 salles
Année 2011 19.936.488 € 318 salles
Année 2012 29.104.277 € 479 salles
Année 2013 8.930.577 € 135 salles

Le tableau complet: cnc-numerisation.htm
Le fichier CSV complet: cnc-numerisation.csv

2013
14:06
Room 237, le documentaire complotiste.

J’ai été voir le film « Room 237« , le documentaire sur le film Shining de Stanley Kubrick.

Documentaire intéressant les 20 premières minutes, puis après, cela part sur des délires complotistes où chaque symbole du film Shining est trituré, tiré par les cheveux et déplacé dans un autre contexte et si possible le plus éloigné possible.

Tout y passe: Les illuminatis, les évènements de la seconde guerre mondiale, les massacres des indiens, la mission Apollo (pour ceux qui ne savent pas, y’a une théorie comme quoi, c’est Stanley Kubrick qui a filmé en studio la mission Apollo sur la lune), le gouverment US, etc…

Dans le top des « QUOI?! » (en noir, les thèses des interviewés, en bleu, mes commentaires):

  • La Room 237: le chiffre 237(.000) est en fait la distance entre la terre et la lune, Kubrick voulait nous donner un signe de sa participation au tournage.

    Bon, après vérifications, la distance c’est 384.400 km. Conversion en miles: 238(.855). Putain Kubrick s’est trompé de chambre, le con…

  • La Room 237: Sur le porte-clef dans une des scènes, on voit l’inscription « ROOM N°237″. Si on prend O,O,M et N, ca fait.. MOON !

    Capture d’écran 2013-06-20 à 13.25.49

    Oui, et si on fait R,O,N,O, ca fait Renault, Et Renault a fait l’Espace… tout est lié qu’on vous dit !

  • La Room 237: Si on calcule 2x3x7: Ca fait 42. Référence à la seconde guerre mondiale.

    Oui, sinon 42, c’est aussi la réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste, le numéro de l’appartement de Fox Mulder, le numéro de la dernière armure de Tony Stark dans le film Iron Man 3 et l’âge de l’un des techniciens sur le plateau. Sûrement un illuminati lui aussi

  • La Room 237: Le chiffre 237 est le numéro du plateau où s’est tourné la mission Apollo.

    Ouah, vous vous rendez compte, il y a quelque part dans le monde, un studio qui possède 237 plateaux ! je suis sûr que ca ferait des jaloux chez Pinewood ou chez Cinecitta.

  • Stanley Kubrick a participé au tournage d’Apollo, parce que si on prend une photo d’une des missions, on voit une lumière étrange qui se trouve identique dans 2001, l’odyssée de l’espace. Et que si on zoome, on voit des symboles illuminatis.

    Le gars arrive à faire un zoom extrème sur une photo sous-exposée. Et voit des … trucs… qu’il a lui-même incrusté autour du point blanc.

  • Des éléments sont le symbole phallique et sexué du désir de l’auteur.

    Comme ici :



    et la moquette :

    Capture d’écran 2013-06-20 à 13.19.47

    heuu… ou simplement une moquette moche de la fin des années 70… Sans plaisanter, comment on peut voir un symbole phallique sur une bannette à papier ?

  • Dans les fondus entre scènes, tu peux voir des symboles des illuminatis, des évènements de la seconde guerre mondiale, ou des gens qui ont des valises que c’est probablement une référence à la seconde guerre mondiale.

    Le visage et la moustache:

    Capture d’écran 2013-06-20 à 14.04.21

    Le fondu sur le triangle:

    Avant:
    Capture d’écran 2013-06-20 à 14.07.16

    Pendant:
    Capture d’écran 2013-06-20 à 14.07.35

    Si vous comprendez pas, fumez un bon coup. Sinon pour être sérieux, Kubrick était très intéressé par l’architecture, la colorimétrie, la dimension dans le champs visuel et l’aspect final de ses images, donc normal qu’un plan juxtapose un autre afin de rendre la transition plus fluide à l’oeil.

  • Que les gens circulant dans l’entrée de l’hôtel sont étranges, ils se déplacent de façon précise et chronométrée.

    ON APPELLE CELA DE LA MISE EN SCÈNE, STUPIDE COMPLOTISTE !!! Regardes Tonton Stanley donner des ordres aux comédiens: Making Of

  • Y’a un gars qui a eu l’idée de jouer le film à l’endroit et en surimpression à l’envers. Et que parfois, en se croisant, on voit des trucs étranges, comme le visage d’un dictateur à moustache, des symboles illuminatis (oui encore), ou tout autre symbole étrange.

    Exemple:

    Bon, le gars est gentil, mais il monte les deux films sur des timecodes qu’il a choisi arbitrairement et en virant le générique. Même l’auteur semble ne pas croire à sa propre connerie.

  • Danny (le gamin) se planque dans un four pour échapper à son père, le symbole-lien avec la seconde guerre mondiale.

    En fait, il se planque dans une armoire basse de cuisine, mais c’est pas grave: four, armoire, lit, table basse, ventilo, tout cela se ressemble, c’est à cause d’Ikea et des norvégiens ou des suédois, enfin tout cela se ressemble…

  • Que Danny a été violé parce que Jack lit un playgirl daté et qu’un des articles de cette époque parle d’inceste.

    Capture d’écran 2013-06-20 à 13.15.28

    Heu… franchement là, j’ai décroché, je suis allé me faire un shoot de vodka pour être dans le même trip que les auteurs… A aucun moment, on ne parle, ni n’évoque cela. Surtout que le « ghost » de Jack, c’est d’être ancien alcoolique et d’avoir été violent par accident sur Danny. Mais à aucun moment, on n’évoque un abus sexuel sur lui.

  • Que l’enfant passe du RDC au 3eme, c’est intriguant et « blah blah blah » (mettez des thèses complotistes dedans…)

    En fait, les gars ont zappé la section « Le montage au cinéma ».

  • Des éléments dans le décor change. Ce qui montre que « blah blah blah ».

    Avant:

    Capture d’écran 2013-06-20 à 13.33.50

    Après:

    Capture d’écran 2013-06-20 à 13.33.32

    Idem qu’au dessus, mais rajoutez une pincée de sel. Pas un seul moment les gars ne se disent que peut-être ce sont des erreurs de montage et/ou de scripte.

  • On voit Stanley Kubrick dans un des nuages au début du film.

    Capture d’écran 2013-06-20 à 13.43.07

    « Dites non à la drogue »

    Entre nous, je cherche encore son visage dans les nuages. Si vous le trouvez, n’hésitez pas à commenter…

  • Que le patron de l’hotel ressemble à JFK, donc lien avec le gouvernement, donc lien avec le programme Apollo.

    Capture d’écran 2013-06-20 à 13.20.55

    Je viens de finir la bouteille de vodka, vous pouvez m’en rapporter une si vous passez à la cuisine ?

  • L’ascenseur sanglant ne s’ouvre pas totalement. C’est parce que les Hommes se cachent les yeux sur leur passé.



    Ou alors, si l’équipe technique n’ouvrent pas complètement les portes, c’est pour cacher la technique qui se trouve hors plateaux… derrière les portes, vous savez, les gros tubes qui stockent la flotte rougeâtre pour l’effet d’épouvante de dedans du film d’épouvante ?

  • L’homme à tête fendue à la fin du film: Un des auteur-complotistes a écouté une fois son enfant lui raconter une histoire – qu’il a inventé – sur un homme qui se prend un eclair sur la tête et de son crane sort un petit homme. L’auteur-complotiste nous fait une relation entre l’histoire de son fils et celui du gamin dans Shining qui parle à un ami imaginaire.

    Capture d’écran 2013-06-20 à 14.02.49

    Wait, wait… Encore maintenant, je comprends pas le lien logique entre les deux histoires, et qu’est ce que cela prouve ? que son fils est un putain de psychopathe en imaginant des gens se prenant des éclairs sur la gueule ?!

  • Et que la date de fin 1921 fait liaison avec 1941…

    Capture d’écran 2013-06-20 à 14.04.57

    pourquoi ? comment ? on n’en sait rien, mais on s’en fout puisque c’est un complôt des chinois du FBI, on vous dit…

  • Etc, etc… Et cela continue jusqu’à la fin du documentaire. Au point où j’ai complètement décroché les 10 dernières minutes, je crois

Bref, le documentaire enchaîne des thèses complotistes complètement tirées par les cheveux. Heureusement, le réalisateur est conscient des délires des gens qu’il a interviewé: « Les théories du complot, un sport américain.

Un article qui reprend une partie des thèses : All play and no work? ROOM 237.


Dans les trucs positifs du film (donc les 20 premières minutes) :

  • Les dispositions des pièces dans l’hôtel un peu étrange, notamment le bureau du patron (cf. video qui en traitait déjà à l’époque),
  • La symbolique du Minotaure (quoique tiré aussi un peu par les cheveux)
  • Le fait de voir que Danny (le gamin) nous manipule tous et provoque la folie de son père pour mieux le tuer de façon subtile (course dans le labyrinthe)
  • Une scène m’a toujours perturbé dans Shining, c’est celle du cuisinier qui revient à l’hôtel sous la neige et il croise un accident de voiture: La scène ne servait à rien. Dans le documentaire, un des gars évoque le conflit entre Kubrick et Stephen King sur le scénario. Et la voiture accidentée semble être celle définie par Stephen King dans le roman. (à confirmer),
  • L’engueulade entre Jack et sa femme à propos de responsabilité et de contrat. L’échange est véritablement étrange, en effet. Un des gars évoque les paroles de Kubrick envers sa femme (là, ca se tient, pourquoi pas) … pour le tournage de la mission Apollo (et c’est là, que ca part en cacahuète…),
  • Le générique de fin. (parce que c’est la fin et qu’on est saoulé par tant de conneries)

Sinon, on regarde aussi le Making Of :







Mon sentiment à la fin du film:










PS:

Un élément que j’ai vu en revisionnant le film, c’est le petit coup d’oeil de Jack à l’équipe technique…


En image arrêtée :

Capture d’écran 2013-06-20 à 13.47.28

PS2:

Désolé pour l’affichage un peu pourri et les images mal calées.

Categories General
Un commentaire
2013
19:04
Lire un film cinéma numérique avec des logiciels open-source comme VLC

Lire un film cinéma numérique (DCP) avec un logiciel libre était pour l’instant assez complexe ou bien la colorimétrie n’était pas la bonne (XYZ), ou bien les performances étaient désastreuses sur un ordinateur sans puissance. Le problème vient d’être résolu récemment sur la mailing-list interne de ffmpeg, voici la procédure simplifiée :

Récupération du code FFMPEG (avec libav)

$ git clone git://source.ffmpeg.org/ffmpeg.git ffmpeg-devel
$ cd ffmpeg-devel
$ patch -p1 < ffmpeg-dci.patch

Patch ffmpeg-dci (copie ici)

diff --git a/libavcodec/j2kdec.c b/libavcodec/j2kdec.c
index 683062d..3e78b0b 100644
--- a/libavcodec/j2kdec.c
+++ b/libavcodec/j2kdec.c
@@ -30,6 +30,7 @@
 #include "avcodec.h"
 #include "bytestream.h"
 #include "internal.h"
+#include "thread.h"
 #include "j2k.h"
 #include "libavutil/common.h"
 
@@ -205,6 +206,7 @@ static int tag_tree_decode(J2kDecoderContext *s, J2kTgtNode *node, int threshold
 static int get_siz(J2kDecoderContext *s)
 {
     int i, ret;
+    ThreadFrame frame = { .f = s-&gt;picture };

// 
//    COUPURE 
//    Intégralité ici: http://pastebin.com/r9Qw0sve
//
 
@@ -1330,6 +1328,7 @@ AVCodec ff_jpeg2000_decoder = {
     .id             = AV_CODEC_ID_JPEG2000,
     .capabilities   = CODEC_CAP_FRAME_THREADS,
     .priv_data_size = sizeof(Jpeg2000DecoderContext),
+    .max_lowres     = 31,
     .decode         = jpeg2000_decode_frame,
     .priv_class     = &amp;class,
     .pix_fmts       = (enum PixelFormat[]) { AV_PIX_FMT_XYZ12,

(source: https://ffmpeg.org/trac/ffmpeg/ticket/1279)

Pour MacOSX :

$ port install openjpeg
$ export CFLAGS="-I/opt/local/include/"
$ export LDFLAGS="-L/opt//local/lib/"

Pour Linux

# n'installez pas la version 2.0 pour l'instant
$ apt-get install libopenjpeg-dev libopenjpeg

Compilation

$ ./configure --enable-libopenjpeg
$ make

Pour tester, récupérez un film cinéma numérique (DCP) :

./ffplay -lowres 2 ~/dcp/ts/1bf78c6d-7328-4363-ba5a-605b4ce275a6.mxf

Le paramètre important ici est « -lowres« .
A 0, vous aurez une qualité en pleine résolution ( 100% du 2K => 2048 )
A 1, c’est 1/2ème de la résolution initiale (2K/(1/2)) ( 50% du 2K => 1024 )
A 2, c’est 1/4ème de la résolution initiale (2K/(1/4)) ( 25% du 2K => 512 )
A 3, c’est 1/8ème de la résolution initiale (2K/(1/8)) ( 12.5% du 2K => 256 )

Suivant la puissance de votre ordinateur, calibrez le bon paramètre « lowres« .

(Note: ce sont les accès aux différentes « tiles » de résolution que permet le format JPEG2000. Notez que c’est idem si on est en 4K, où on a accès à la tile 2K, la tile 1K, la tile 1/2K etc…)

Et le résultat

VLC dépendant des librairies ffmpeg (libav), votre VLC (suivant quelques modifications bien entendu) pourra jouer un DCP avec la bonne colorimétrie et sur un ordinateur peu puissant.

Prochainement, la procédure pour l’intégrer sur ffmpeg/mplayer/VLC et avec le son.

EDIT
Pour tester avec un DCP : c’est par ici !

2013
13:04
Ymagis sur iTélé

Cela me fait bizarre de voir Ymagis sur iTélé, et surtout des collègues :)


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

A voir, l’article de Sonovision de l’époque (2009)

2013
00:02
700 courts-métrages par an sont produits(…)

700 courts-métrages par an sont produits par le biais du système de financement français.

2013
19:02
En 2012, 355 films faisant moins de 50.0(…)

En 2012, 355 films faisant moins de 50.000 entrées dont une centaine de films français.

2013
18:01
Pour l’émission « The Voice » saison 2, la(…)

Pour l’émission « The Voice » saison 2, la régie pub de TF1 facture 95.000€ le spot de 30 secondes.(Grille tarifaires: http://t.co/hxKRQun )

Allons dans le passé Revenons dans le futur